E. I. whistleblower to have final grievance hearing on September 12

Tuesday, September 10, 2013
français TORONTO (September 10, 2013) — Sylvie Therrien, the Vancouver-based federal fraud investigator who leaked documents she said showed that the government set quotas for denying Employment Insurance benefits to eligible claimants, will have her final grievance meeting over her suspension this Thursday, September 12. Therrien was suspended without pay in May after she sent documents to the media which alleged that investigators were told they should each find $485,000 in annual savings by denying EI claims. Thursday’s meeting will be a long-distance phone session with Therrien and a staff representative of her union, The Canada Employment and Immigration Union, in Vancouver, talking to senior officials of Human Resources Canada in Ottawa. The department will then have 20 days to formally respond in writing. When Therrien was publicly identified as the whistleblower in July she told CBC news that denying E.I. to eligible claimants “was just against my values, harassing claimants …. trying to penalize them in order to save money for the government… We had quotas to meet every month.” Since Therrien’s allegations became public, government officials have claimed that the numbers given to investigators to deny benefits were “targets” not quotas. -30- About CJFE CJFE monitors, defends and reports on free expression and access to information in Canada and abroad. Rooted in the field of journalism, we promote a free media as essential to a fair and open society. CJFE boldly champions the free expression rights of all people, and encourages and supports individuals and groups in the protection of their own and others' free expression rights. cjfe.org For more information, contact CJFE Manager Julie Payne at (416) 515-9622 x. 226

L'audience finale de la dénonciatrice des quotas à l’assurance-emploi se tiendra le 12 septembre

TORONTO (le 10 septembre 2013) — Sylvie Therrien, l’enquêtrice pour l’assurance-emploi de la région de Vancouver qui a fait parvenir des documents officiels démontrant que le gouvernement impose des quotas pour ne pas allouer des demandes en assurance-emploi participera à la réunion finale du comité des griefs, le 12 septembre prochain, concernant le grief déposé par son syndicat contre sa suspension sans solde. Mme Therrien a été suspendue sans solde en mai dernier après avoir envoyé des documents au journal Le Devoir démontrant que les enquêteurs doivent trouver des « économies » de 485 000 $ par année en réduisant ou refusant les prestations d’assurance-emploi et même en imposant des pénalités aux chômeurs. La rencontre de jeudi se fera par conférence téléphonique car les représentants de Ressources humaines et Développement des compétences Canada seront à Ottawa et que Mme Therrien et son représentant du syndicat d’Emploi et Immigration Canada seront dans la région de Vancouver. L’employeur aura 20 jours pour faire parvenir sa décision officielle par lettre. Lorsque l’identité de Mme Therrien fut révélée à Radio-Canada et à CBC au mois de juillet, celle-ci a déclaré : « ...que de ne pas accepter des demandes de chômage ou de couper les chômeurs pour respecter des quotas, de harceler les prestataires de l’assurance-emploi, les pénaliser pour faire économiser le gouvernement allait à l'encontre de mes valeurs éthiques, de ma conscience. Nous avions des quotas à atteindre à tous les mois. » Depuis que les allégations de quotas ont été rendues publiques, le gouvernement a déclaré que ces chiffres ne représentaient que des « objectifs » et non des quotas. -30- À propos de CJFE CJFE surveille, défend et enquête sur la liberté d’expression et l’accès à l’information au Canada et dans le monde. Ancrés dans le monde du journalisme, nous promouvons les médias libres comme partie essentielle d’une société équitable et ouverte. CJFE soutient vigoureusement le droit de tous les peuples à la liberté d’expression et encourage et appuie les individus et les groupes dans la protection de leurs droits et de ceux des autres à la libre expression. cjfe.org Pour en savoir plus, veuillez contacter Julie Payne, CJFE. (416) 515-9622 x. 226

Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.